fbpx

Comment devenir VTC indépendant ?

Comment devenir VTC indépendant ? Les conditions à respecter et les procédures à suivre

devenir chauffeur vtc indépendant parisTout chauffeur VTC indépendant doit remplir les conditions suivantes avant d’exercer son métier :

  • Vous devrez avoir un permis de conduire en cours de validité depuis au moins 3 ans (le délai probatoire n’est pas compris dans ce délai) ;
  • Vous devrez passer un examen auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), sauf les chauffeurs ayant acquis un an d’expériences au cours des dix dernières années ;
  • Vous devrez être une personne non condamné à une interdiction de gestion d’entreprise, non condamné pour un délit lié au respect de la Code de la route et non condamné à une peine criminelle.

Quant aux procédures à suivre, vous devrez établir un prévisionnel financier et faire vos demandes de financement si c’est nécessaire. Puis, vous devrez également disposer d’un véhicule haut standing loué ou possédé. L’étape suivante consiste à passer à une formation VTC et à l’examen VTC avant de demander votre carte professionnelle auprès de la Préfecture. S’installer comme un chauffeur privé VTC exige également la création d’une entreprise et le choix d’un statut juridique. En outre, vous devrez souscrire à l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle et à l’assurance du véhicule qui couvre le transport de personne. Enfin, il ne vous reste plus qu’à faire votre inscription au registre des VTC avant de pouvoir exercer le métier.

Devenir VTC indépendant : quel statut juridique choisir ?

Si vous voulez savoir comment devenir VTC indépendant, vous avez le choix entre deux statuts juridiques : le statut de micro-entrepreneur ou la société VTC.

Le statut de micro-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est recommandé si le métier de chauffeur VTC privé est une activité secondaire. C’est avantageux sur le plan fiscal. Et pour cause, vous ne payez pas d’impôt en cas de chiffre d’affaires nul. Vous ne payez pas non plus de cotisation sociale sauf si vous avez décidé de bénéficier d’une protection sociale.

De plus, vous n’avez qu’à faire une simple déclaration pour pouvoir démarrer votre activité. D’autant plus que c’est gratuit sur Internet. En outre, vous pouvez cumuler ce statut avec le dispositif d’ACRE afin de réduire vos charges sociales.

Toutefois, il faut savoir qu’il existe un seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser dans ce statut. De plus, vous ne pouvez pas récupérer la TVA. Ce qui peut limiter le bon développement de votre métier.

Le statut de société

S’installer en tant que société VTC est idéal si vous êtes nombreux à disposer d’une carte professionnelle VTC et/ou si vous exercez le métier en tant qu’activité principale. Si vous voulez savoir comment devenir VTC indépendant en choisissant le statut de société, vous pouvez choisir l’EURL ou la SASU. Dans tous les cas, vous disposez d’une comptabilité réelle. Les frais seront déduits de votre chiffre d’affaires et le gérant de la société pourra se verser la rémunération qu’il souhaite. D’ailleurs, c’est ce montant qui va servir de base pour calculer la cotisation sociale.

 

Obtenir la fiche pratique détaillée