Pour réussir dans le cadre du VTC, tout doit être bien préparé : la carte VTC, le véhicule… Pour ce dernier, vous avez le choix d’acheter le véhicule en votre nom propre ou avec la société. Voici un comparatif pour vous aider à faire le bon choix.

acheter son véhicule en nom propre ou avec sa sociétéPourquoi acheter un véhicule au nom de la société ?

Si vous avez décidé d’acheter un véhicule au nom de la société, vous ne pourrez pas récupérer la TVA de 20 %. En effet, les sociétés françaises ne sont pas soumises à la TVA. Ainsi, si vous achetez une voiture de 20 000 euros, ce prix revient à 16 000 euros. Vous pourrez ainsi récupérer vos 4 000 euros.

De plus, cette récupération peut avoir lieu une fois tous les 6 mois ou 2 fois par an.

Travailler avec un véhicule au nom de la société

Dans le cas où vous exercez l’activité de VTC en secondaire, le mieux est d’acheter un véhicule au nom de la société. De ce fait, vous aurez l’avantage de récupérer la TVA.

Pourquoi acheter un véhicule en votre nom propre ?

Dans le cas où vous achetez un véhicule en votre nom propre, vous ne pouvez pas récupérer la TVA. Toutefois, vous aurez l’avantage de récupérer les frais kilométriques de votre voiture personnelle. Pour ce faire, vous devez louer votre voiture personnelle à la société et recevoir cesdits frais. Sachez que le montant des frais kilométriques est en rapport avec les chevaux fiscaux du véhicule et le nombre de kilomètres parcourus.

Travailler avec un véhicule en son nom propre

Travailler avec son propre véhicule est plus avantageux si vous exercez le métier de VTC en tant qu’activité principale. En effet, vous obtiendrez beaucoup en louant votre voiture personnelle à la société. Les frais kilométriques récupérés vont être des sources de revenus. D’ailleurs, ceux-ci ne sont soumis à aucune charge ni impôt.

Comment trouver le bon véhicule ?

Pour trouver le bon véhicule pour VTC, il vous faudra considérer certains critères. Découvrez-les.

Les critères à vérifier pour le choix du véhicule

En général, le véhicule doit avoir entre 4 et 9 places, avec au moins 4 portières. Il faut qu’il possède un standing et un aménagement intérieur adaptés. De la même façon, il doit avoir un moteur de 115 chevaux au minimum ainsi qu’une vignette autocollante qui indique le numéro d’immatriculation de la société au registre des VTC. Par ailleurs, la mise en circulation du véhicule doit être inférieure à 6 ans.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de vérifier et de comparer le prix afin de réaliser une bonne affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.