Si vous désirez faire une reconversion professionnelle pour avoir plus de liberté quant aux horaires de travail, devenir chauffeur VTC est une alternative intéressante. Bien qu’il n’existe pas de diplôme spécifique requis pour exercer ce métier, il est judicieux de suivre une formation VTC. La raison est simple. Il vous faut vous démarquer avec la qualité des services que vous proposez pour attirer un maximum de clients. Comment financer votre formation VTC avec le CPF ?

Le financement d’une formation VTC par le CPF

Le CPF ou Compte Personnel de Formation constitue l’une des solutions pour vous faire financer pendant une formation d’ordre professionnel. Le système permet aux salariés d’une entreprise d’utiliser leurs droits inscrits dans le CPF pour faire une transition ou pour changer de métier tout gardant leur statut. Néanmoins, même si vous n’êtes pas salarié, vous pouvez quand même bénéficier d’un financement du Pole Emploi.

Financer une formation VTC sous le statut salarié

Pour aider les salariés souhaitant suivre une formation professionnelle spécifique, le CPF propose de prendre en charge les frais de formation. Il peut s’agir d’un financement partiel ou total, en fonction de votre situation. Pour jouir de cette aide, vous devez choisir une formation VTC éligible au CPF 2019 et répertoriée dans le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Les avantages proposés par le CPF

Depuis 2019, CPF propose quelques changements aux salariés désireux de suivre une formation. Cette organisation a augmenté le montant de son aide financière. Aujourd’hui, les salariés les plus qualifiés disposent de 5000 euros cumulés sur une période de 10 ans, soit 500 euros par mois. Pour les moins qualifiés, le plafond total du financement s’élève à 8000 euros.

Quelques conseils pour réussir dans le métier de chauffeur VTC

Être chauffeur VTC représente de grands avantages. Ce métier est prometteur et vous pouvez profiter d’un très bon chiffre d’affaires. Toutefois, comme toutes activités, il est nécessaire de vous poser les bonnes questions, peser le pour et le contre et vous informer au préalable sur les enjeux de la profession avant de vous lancer. Vous devez également avoir les aptitudes d’un bon chauffeur pour voir votre affaire fructifier.

Ne pas compter ses heures

Même si le travail d’un chauffeur VTC vous permet une plus grande liberté de travail, vous devez vous imposer une discipline. Pour vivre de ce métier, vous ne devez pas compter vos heures au commencement. Pour voir votre chiffre d’affaires monter plus vite, vous devez travailler en conséquence.

Savoir gérer le stress

Conduire une voiture en ville n’est pas de tout repos. D’ailleurs, cette activité est même stressante lorsque vous êtes amené à passer des heures dans les pics de trafic. En tant que professionnel du transport, vous devez savoir gérer les pressions et le stress face à ce désagrément.

Avoir l’esprit d’écoute

Pour exercer cette fonction, vous devez avoir le sens de l’écoute. En effet, vous allez être amené à côtoyer plusieurs personnalités au cours de votre expérience. Afin de répondre aux besoins de chacun de vos passagers, vous vous devez également d’être bienveillant et courtois.

Envie d’approfondir vos connaissances dans le transport de personne pour devenir un chauffeur VTC professionnel ? Chez King Academy, nous pouvons vous aider grâce à nos formations spécialisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *