fbpx

Pourquoi ne pas avoir peur de créer sa société VTC ?

Après avoir réussi sa formation VTC et obtenu sa carte professionnelle, on peut exercer en toute légalité le métier de chauffeur VTC. Sur ce, on a la possibilité de travailler pour une plateforme VTC ou bien créer sa propre société. Les gens ont souvent peur de se lancer dans la création d’une entreprise de VTC. Pourtant, le marché du VTC connaît en ce moment un véritable engouement. Il est extrêmement facile de générer des revenus réguliers.

créer une entreprise de VTCQuelques conseils pour créer sa société VTC

En plus des formalités liées à l’immatriculation, la création d’une société VTC requiert aussi la possession d’une carte professionnelle, la capacité de transport, la capacité financière minimum, etc. A priori, quand on décide de se lancer dans l’activité VTC, il est important d’avoir le financement nécessaire. Heureusement, il est désormais possible d’acquérir un crédit bancaire afin de financer son activité. Pour connaître de manière précise sa capacité de remboursement, il est conseillé de réaliser un prévisionnel financier. Pour cela, le mieux est de se faire accompagner par un expert-comptable. Celui-ci peut apporter son aide dans le calcul du chiffre d’affaires prévisionnel et les dépenses indispensables au cycle d’exploitation. En créant une entreprise de VTC, il faut anticiper au mieux le prix d’achat des véhicules, leur entretien, la prime d’assurance, les dépenses de carburant, etc.

Lorsqu’on a bien préparé à l’avance, l’activité VTC se trouve être très rentable. Toutefois, les réservations ne sont pas trop nombreuses au départ. C’est pourquoi il importe de faire connaître sa plateforme et d’attirer les clients. Il va falloir mettre en place les meilleures stratégies pour développer rapidement son activité. Il est parfois utile de recruter des chauffeurs jours et nuits. C’est ainsi qu’on peut obtenir le maximum de rendement.

Pourquoi privilégier la forme sociale SASU ?

Il est fortement conseillé de choisir la forme juridique SASU quand on crée une société VTC en étant tout seul. L’entrepreneur peut bénéficier de certains avantages. Tout d’abord, il peut optimiser la distribution des dividendes et la rémunération du président associé unique. De cette façon, les charges sociales seront également limitées. Ensuite, la responsabilité de l’associé unique se limite seulement à ses apports initiaux versés dans le capital. Cela signifie qu’en cas de dettes, les créanciers ne peuvent pas se servir de ses biens personnels. Puis, on profiter de la protection sociale du régime générale de la sécu. De surcroît, on ne paie pas de cotisations sociales sur la fraction des dividendes. Et enfin, on pourra toujours augmenter le nombre d’associés pour développer l’entreprise. Il ne faut pas non plus oublier que la SASU offre plus de souplesse fonctionnement. En outre, la fiscalité est très avantageuse. On peut choisir entre un régime sur l’IR (impôt sur le revenu) ou bien l’IS (impôt sur les sociétés).

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *