Le métier de chauffeur VTC se révèle intéressant. La grande liberté de travail conférée par cette activité attire de plus en plus de demandeurs d’emploi. Cependant, pour pouvoir exercer cette profession, certaines conditions doivent être remplies. Dans cet article, nous allons vous parler des différentes étapes à suivre pour devenir un conducteur de VTC. 

les conditions pour devenir chauffeur de VTC

Passer un examen spécifique

Il n’est pas obligatoire de suivre une formation pour devenir un chauffeur de VTC. Toutefois, il est toujours mieux de vous former dans un centre de formation agréé. En effet, pour pouvoir exercer ce métier, vous devez passer un examen spécifique d’une durée de 3h50mn. 

Le déroulement de l’examen

Pendant l’examen, vous serez amené à répondre à des QCM (Questions à Choix Multiples) et à des QRC (Questions à Réponses Courtes). Le test comprend 7 épreuves, dont : la réglementation des transports, la sécurité frontière, la gestion d’une entreprise, la compréhension du français et de l’anglais, le développement commercial et la réglementation nationale des VTC. 

Obtenir une carte VTC

Vous avez également besoin d’une carte professionnelle pour pouvoir être qualifié de chauffeur privé VTC.

Les conditions pour obtenir votre carte VTC

Pour obtenir votre carte professionnelle VTC, il vous faut envoyer une demande écrite à la préfecture du département de votre domicile. Sinon, vous pouvez également adresser votre demande à la préfecture de police de Paris. La carte VTC ne s’obtient pas facilement. Vous devez impérativement être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans, passer une visite médicale, suivre la PSC1 ou Prévention et Secours Civique de niveau 1 depuis moins de 2 ans et valider l’examen VTC. 

Choisir une structure juridique

La mise en place d’un cadre juridique professionnel constitue une des conditions pour devenir chauffeur VTC. Pour pouvoir vous inscrire au registre, vous avez le choix entre créer un statut auto-entrepreneur ou créer une société unipersonnelle. 

Le statut auto-entrepreneur

Cette option peut être intéressante au début. Cependant, lorsque l’activité se développe, l’auto-entrepreneur est limité au niveau du chiffre d’affaires. Ce qui n’est guère opportun. Si vous souhaitez profiter de plus d’avantages, le choix du statut de société est préconisé.  

Le statut de société

La majorité des chauffeurs choisissent cette option. En effet, ce statut vous permet de déduire certaines charges professionnelles telles que la location de la voiture, les cotisations sociales ou encore le carburant. Pour l’immatriculation d’une société de VTC, vous avez besoin d’une copie de votre carte professionnelle VTC en complément de votre dossier. 

Avoir les qualités d’un chauffeur

Pour devenir un chauffeur de VTC professionnel et prenant son métier à cœur, il est essentiel d’avoir certaines qualités. En effet, cette profession ne convient pas à tout le monde. 

Les qualités d’un chauffeur VTC

Si vous aimez conduire et que vous n’avez pas peur de relever des défis, vous pouvez devenir chauffeur VTC. Vous devez également avoir un bon sens de l’orientation, avoir un bon niveau relationnel et avoir l’âme d’un entrepreneur. Vous devez également être une personne courtoise, à l’écoute et toujours ponctuelle. Si vous vous reconnaissez dans ces critères, le métier de chauffeur VTC peut vous apporter un grand épanouissement professionnel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *