fbpx

Comment devenir VTC à son compte ?

L’arrivée des VTC ou « Véhicule de tourisme avec chauffeur » a chamboulé le marché du transport privé de personnes. Disponible exclusivement sur réservation, ce service est assuré nécessairement par un conducteur professionnel. Ce métier vous intéresse ? Nous vous expliquons dans cet article comment devenir VTC à votre compte.

Chauffeur VTC à son compte

Un VTC, c’est quoi ?

Le VTC signifie tout simplement une « voiture avec chauffeur ». Ce service consiste à conduire sur réservation préalable un passager d’un lieu A vers un lieu B. Sans marque distinctive, les VTC peuvent être difficiles à repérer, mais ils offrent plus de confort et de discrétion durant le voyage. Actuellement, cette activité connaît un fort développement, lié à l’apparition des différentes plateformes de mise en relation de chauffeurs (Uber, Taxify, LeCab, Chauffeur Privé, etc.).

Les règles de restriction du service

Le VTC met à disposition 4 à 9 places avec le chauffeur et possède au moins 4 portes. Le véhicule doit être âgé d’au moins 6 ans, excepté une voiture de collection. Contrairement aux taxis, il ne permet pas de récupérer n’importe quelle personne au passage ou de stationner à un tel endroit pour attendre des clients. Le chauffeur VTC devra revenir immédiatement à sa base après avoir déposé ses passagers s’il n’a pas d’autre mission sur réservation à faire après.

Les démarches à suivre pour devenir VTC à son compte

Pour devenir VTC à son compte, il y a quelques règles à respecter.

Les formations pour devenir chauffeur VTC

Aucun niveau de diplôme ni de compétence particulière n’est requis pour assumer cette activité. Néanmoins, certaines conditions doivent être remplies. Comme le chauffeur VTC va être au volant d’une voiture, un permis de conduire est obligatoire, et ce de plus de 3 ans.

Nous disposons différentes formations pour devenir chauffeur VTC telles qu’une formation pratique VTC, une formation VTC à distance, une formation express, une formation en journée ou encore une formation VTC en cours du soir. Nous offrons la possibilité à des gens de faire ce type de service, mis à part leur fonction habituelle.

À la fin d’une formation, il faut passer un examen spécifique. Les épreuves peuvent être des questions à choix multiples (QCM) ou des questions à réponses courtes (QRC).

Le statut juridique et les démarches administratives

Le choix du statut juridique et les autorisations administratives sont extrêmement importants pour déterminer les formalités qui conditionneront le fonctionnement de votre activité. Les chauffeurs VTC qui effectuent ce travail en complément de revenu optent pour l’entreprise individuelle ou le statut d’autoentrepreneur afin de pouvoir bénéficier de certains avantages fiscaux.

Par ailleurs, une pratique plus développée nécessite la création de votre propre société. Pour démarrer le service, une simple déclaration auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat suffit. Une fois que toutes les conditions sont remplies, vous pouvez demander votre carte VTC.



Laisser un commentaire