fbpx

Examen VTC candidat libre : bonne ou mauvaise idée

Passage de l'examen VTC en candidat libre

Actuellement, le VTC est déjà un métier à part entière qui, on peut le dire, intéresse beaucoup de candidats. Cependant, il n’est pas accessible à toutes personnes souhaitant le faire. Il faudrait suivre une formation et passer un examen. Passer un examen VTC candidat libre est possible, mais est-ce une bonne ou mauvaise idée ?

Quelques points importants à connaitre avant de devenir VTC

Tout d’abord, il est important de savoir que le VTC est très différent d’un taxi. Aussi, avoir un permis de conduire ne suffit pas pour pouvoir en devenir un.

Une formation à suivre

Suivre une formation d’une durée totale de 250 heures est important afin de devenir un chauffeur privé. Pendant cette formation, le candidat apprendra tout ce qu’il y a à savoir sur les transports en commun et particulier. Le travail des chauffeurs repose généralement sur ce point. En outre, il se voit aussi enseigner d’autres matières telles que la sécurité routière, la base de la gestion, la langue française et anglaise et le développement commercial. Tous ces modules sont utiles, que ce soit pour une personne souhaitant devenir chauffeur VTC ou un particulier qui veut créer une entreprise.

Un examen à passer

L’examen comporte deux sections. La partie théorique dure 3 h 50 et est divisée en une épreuve de QCM et une autre de QRC. Afin de la valider, il faut avoir une moyenne de 10/20. Quant à la partie pratique, il est impératif de la passer dans les 12 mois qui suivent la validation de l’examen théorique. Une moyenne de 12/20 est requise pour réussir à l’évaluation pratique.

Passer un examen VTC candidat libre

Si vous êtes confiant de votre compétence générale, vous pouvez très bien vous inscrire parmi les candidats qui vont passer un examen VTC candidat libre sans avoir suivi un apprentissage particulier. Toutefois, la formation est grandement conseillée surtout si vous n’avez pas encore assez de connaissances dans le monde du transport. Vous pouvez toutefois avoir travaillé en tant que chauffeur particulier auparavant ou chauffeur de transport en commun et avoir une forte base dans le milieu.

Bonne ou mauvaise idée ?

Passer l’examen VTC candidat libre peut être une mauvaise idée si vous n’avez pas encore les bases nécessaires pour travailler dans ce métier. En effet, bien que vous soyez expérimenté, les sujets des évaluations à passer sont très spécifiques. Parmi les centaines de questions que l’on vous demande de répondre, les personnes ayant suivi une formation pourraient avoir un réel avantage, car ils auraient déjà appréhendé celles-ci.

De plus, si vous suivez une formation chez VTC ACADEMY — qui enregistre un taux de réussite de 93 % à l’examen VTC —, vous jouissez d’une supervision individualisée. L’établissement reste à vos côtés même après la validation de votre examen. Cet accompagnement est valable aussi bien si vous souhaitiez créer votre propre entreprise ou que vous cherchiez un poste CDI. Si vous choisissez de concourir en tant que candidat libre, vous allez devoir poursuivre individuellement toutes les démarches après la validation de votre examen. Alors qu’en suivant une formation, vous serez orienté jusqu’à ce que vous ayez une situation stable.



Laisser un commentaire